12 octobre 2015

Prix Nobel de la Paix 2015

L’OGBL salue le rôle exemplaire joué par l’Union Générale Tunisienne du Travail

prix_nobelLe comité Nobel vient de décerner le Prix Nobel de la Paix au «quartet du dialogue national» en Tunisie pour «sa contribution décisive dans la construction d’une démocratie pluraliste après la “révolution du jasmin” de 2011».

L’OGBL tient à saluer l’engagement de ce quartet tunisien dans le cadre de la reconstruction et de la démocratisation de la Tunisie. L’OGBL y souligne tout particulièrement le rôle exemplaire joué par l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), membre de la Confédération syndicale internationale (CSI), qui est à l’origine de cette initiative, suite à son appel du 29 juillet 2013.

L’OGBL tient également à rendre hommage à l’UGTT pour le rôle qu’elle a joué précédemment, au cours de la révolte populaire tunisienne qui s’est déroulée entre décembre 2010 et janvier 2011. Jamais un syndicat n’a joué un rôle politique aussi important au Maghreb que l’UGTT. Mobilisés dès le début du soulèvement de Sidi Bouzid, les cadres de l’UGTT ont ouvert leurs locaux aux contestataires et porté leur voix dans les médias internationaux. Ils ont été à l’initiative de nombreuses actions de solidarité avec les contestataires, en organisant des rassemblements, des marches et des grèves générales régionales dans différents gouvernorats. L’UGTT a enfin appelé à une grève nationale, le 14 janvier 2011, pour protester contre la répression. Cet événement a finalement provoqué le même jour la fuite du président contesté Ben Ali vers l’Arabie saoudite, ouvrant la voie à la possibilité d’une transition politique.

Communiqué par l‘OGBL
le 12 octobre 2015

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.