2 mars 2012

Plan social chez Chemolux

La percée se fait attendre

Les négociations pour un plan social chez Chemolux du 1er mars n’ont toujours pas apporté la grande percée et furent en plus affectées par la mauvaise nouvelle que la société allait devoir recourir à partir de la semaine prochaine au chômage partiel dû au démontage précipité des premières lignes de production. Une fois de plus, la direction n’en informait les syndicats OGBL et LCGB qu’en cours de route et augmentait de cette façon le grand flou régnant sur le nombre de personnes qui seront licenciées et en conséquence sur la mise en place des mesures du plan social.

En effet, celui-ci prévoit des formations afin de permettre aux salariés de pouvoir se réorienter professionnellement, un suivi des personnes licenciées par une cellule spéciale agissant en étroite collaboration avec une société d’outplacement. Ne sachant pas qui sera licencié et qui sera concerné par la procédure du travail partiel, les syndicats voient des difficultés à mettre concrètement en oeuvre ces mesures.

Toujours est-il que la direction a été d’accord à prendre en considération des critères sociaux dans le plan social comme l’âge du salarié, l’ancienneté dans la société, la situation familiale sans pour autant renoncer à se réserver à elle seule le choix à son bon gré des personnes à licencier. De grandes divergences subsistent aussi concernant les indemnités par mois d’ancienneté: 125 euros revendiqués par les syndicats et 45 euros proposés par la direction.

Seule bonne nouvelle à la fin de ces négociations de presque huit heures: la société a confirmé par écrit qu’il y aura 10 licenciements de moins qu’annoncés, 91 donc dont 47 s’effectueront en une première phase avec effet au 15 mars.

La délégation du personnel et l’OGBL attendent à ce que la direction mette sur table pour la prochaine réunion du lundi 5 mars des propositions acceptables et respectueuses de la situation difficile des salariés concernés.

Communiqué par le Syndicat Bois, Caoutchouc, Céramique, Chimie, Ciment, Papier, Plastique, Textiles et Verre
le 2 mars 2012

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.