12 janvier 2012

Enquête sur les lignes de bus transfrontalières “VilaVil”

Offre adaptée aux besoins réels mais susceptible d’améliorations

La section de l’OGBL Thionville-Metz avait été interpellée au sujet de problèmes de places sur les lignes de bus transfrontalières “VilaVil”. Afin de pouvoir déterminer et évaluer la nature exacte des problèmes rencontrés par les usagers, la section a organisé une enquête sur le terrain auprès des frontaliers utilisant ces transports en commun via un questionnaire. L’enquête a été réalisée à l’arrêt Kinepolis auprès d’un échantillon de 252 utilisateurs et a procuré des informations utiles.

Résumé des résultats

Le résultat de l’enquête montre clairement que le développement de la ligne de bus transfrontalière entre le “bassin thionvillois” et le Luxembourg rencontre un grand succès et que le concept proposé correspond à un réel besoin. En effet, 71,4% des personnes interrogées déclarent être satisfaites des horaires qui sont adaptés à leurs besoins; 79,8% des usagers indiquent que l’accessibilité du parking du Kinepolis est bonne et qu’il n’y a pas de problèmes pour trouver un stationnement.

Néanmoins, il semble que cette initiative, qui a démarré en mai 2008, soit en quelque sorte victime de son succès, car une grande majorité des utilisateurs se plaint du manque de bus (66,1%) et du manque de places (76,7%). Beaucoup de navetteurs trouvent donc qu’il n’y a pas assez de bus, notamment le matin, à partir de 8h00 et le soir au départ de Luxembourg où se situent les temps d’attente les plus longs.

Les frontaliers souhaitent une amélioration du service proposé, une meilleure information sur les retards ou sur les difficultés sur les lignes. Ainsi, 59,2% des personnes interrogées déclarent avoir essuyé un refus d’accès au bus et 58,4% ont constaté des retards dans les horaires.

L’enquête a d’ailleurs aussi montré l’amplitude au niveau du lieu de provenance des usagers des lignes du bus « VilaVil ». Un échantillon de 100 personnes a permis de déterminer que les usagers provenaient de 34 villes différentes sur une répartition géographique très large qui va du nord de Beuviller à Hettange-Grande jusqu’à Metz au Sud.

Néanmoins, 64% des usagers viennent de 8 villes (Thionville: 24%, Hayange: 9%, Florange: 7%, Nilvange: 6%, Algrange: 5%, Yutz: 5%, Angevillers: 4% et Terville: 4%).

L’OGBL et sa section Thionville-Metz ont prévu de rencontrer prochainement la mairie et l’autorité de transport de Thionville afin de présenter les résultats de l’enquête et d’évoquer des pistes pour l’amélioration du service de bus transfrontalier dédié aux travailleurs frontaliers.

Communiqué par l’OGBL
le 12 janvier 2012

Voir la synthèse générale des résultats de l’enquête.


Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.