25 mai 2022

Université de Luxembourg

Nouvelle CCT pour les salariés de l’Université du Luxembourg

Photo_Uni_Letzbg

Après plus d’un an de négociations, l’OGBL et l’Université du Luxembourg ont signé ce mardi 24 mai le renouvellement de la Convention Collective de Travail (CCT), qui couvre les plus de 2000 salariés de l’Université. L’accord trouvé a été présenté au personnel dans le cadre d’une assemblée générale le 3 mai. Lors de cette assemblée, 88% du personnel ont exprimé leur soutien à l’accord trouvé.

La signature d’un avenant prolongeant la CCT actuelle pour une durée d’un an (1er juillet 2021 au 30 juin 2022) et d’une nouvelle CCT d’une durée de 3 ans (1er juillet 2022 au 30 juin 2025), comprend toutes les avancées suivantes:

  • L’augmentation des chèques repas de 8,40€ à 10,40 € au 1er janvier 2023.
  • L’introduction de deux niveaux supplémentaires de la prime de fidélité à 10 ans et à 20 ans d’ancienneté.
  • L’introduction d’une prime unique de 500 € pour les salariés en CDD, qui représentent plus de la moitié des effectifs de l’Université.
  • Des augmentations de 0,75% ou 1% tous les 4 ans pour les salariés ayant atteint le dernier échelon de leur grade.
  • La mise en place d’un règlement de télétravail hors période Covid.
  • La possibilité d’utiliser le congé pour convenances personnelles pour les salariés en CDD pour des entretiens d’embauche.
  • La possibilité du travail à temps partiel à durée déterminée pour motif personnel.
  • L’augmentation substantielle du budget formation pour le personnel.
  • La mise en place d’un groupe de travail afin de définir d’un cadre organisant un régime de pension complémentaire.
  • La mise en place d’un groupe de travail pour la mobilité interne.
  • Une révision générale du texte de la CCT.

Dans le contexte de négociations, deux groupes de travail paritaires ont par ailleurs révisé l’intégralité de la partie «Temps de travail» des salariés de l’Université (incluant notamment la révision de l’horaire mobile) ainsi que la partie «Harcèlement, violence et discrimination au travail» (incluant notamment la mise en place de règles de gestion des cas).

L’OGBL a en outre reçu favorablement des demandes patronales dans l’intérêt des salariés, à savoir l’ouverture du congé sans solde pour une durée d’au moins 6 mois ainsi que la possibilité de prendre 40 heures supplémentaires de congé pour convenances personnelles dans certaines situations spécifiques (accompagnement d’un proche en fin de vie, catastrophe naturelle, etc.).

L’OGBL se félicite du bilan positif de ces négociations et remercie avec force le personnel de l’Université pour son soutien.

Communiqué par le syndicat SEW Enseignement supérieur et Recherche de l’OGBL
le 25 mai 2022

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.