18 février 2021

Nettoyage

Réunion de la dernière chance et appel à la mobilisation

nettoyage_page20

Une réunion de la dernière chance s’annonce pour le 11 mars dans le cadre des négociations portant sur le renouvellement de la convention collective dans le secteur du nettoyage. Les négociations sont en cours depuis plus d’un an et se trouvent actuellement dans l’impasse. Le patronat a adressé jusqu’à présent une fin de non-recevoir aux revendications des syndicats et n’a soumis qu’un leurre concernant la prime d’assiduité, ainsi qu’une demande de prolongation de la convention collective de deux ans sans améliorations des conditions de travail et de salaire.

A l’heure actuelle, l’OGBL, en tant que syndicat majoritaire dans le secteur, et le LCGB n’ont pas refusé une prolongation jusqu’au 31 décembre 2021, toutefois, les syndicats ne peuvent pas tout simplement accepter de signer un chèque à zéro euros, sachant que le secteur connait une bonne situation économique. Les syndicats ont revendiqué une prime de 2 % et deux jours de congé supplémentaire qui ont été simplement balayer d’un revers de main par la Fédération des Entreprises de Nettoyage (FEN).

L’OGBL déplore que la Fédération patronale refuse catégoriquement le dialogue social! Les syndicats avaient lancé une demande en vue d’une «ultime réunion» à la FEN, lui donnant jusqu’au 15 janvier pour répondre. Sans grande surprise et fidèle à elle-même, la FEN a répondu le 15 janvier en fin d’après-midi, invitant les syndicats à une réunion au mois de mars, tout en précisant déjà qu’elle restera sur sa proposition, c’est-à-dire une prolongation sur deux ans de la convention collective sans amélioration. Le syndicat Nettoyage de l’OGBL n’acceptera pas que la FEN remplisse simplement son obligation en continuant à faire simplement du présentéisme aux réunions prévues par la législation.

Pour l’OGBL, cette façon de procéder est inacceptable! Il est hors de question de céder à un tel chantage! En l’absence de résultat satisfaisant, l’OGBL devra recourir à tous les moyens syndicaux à sa disposition, afin de faire valoir ses revendications légitimes. C’est pourquoi, l’OGBL organisera déjà un piquet de protestation le 11 mars à partir de 13h15 devant les locaux de la Fédération des artisans où se tiendra précisément la réunion de la dernière chance. Il est temps de donner plus de valeur à l’essentiel! Mobilisons-nous. Ensemble, nous serons plus forts!

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.