16 novembre 2012

Communiqué de la CES

Mesures d’austérité : l’OIT sonne l’alarme

La Confédération européenne des syndicats (CES) salue un récent rapport de l’Organisation internationale du travail (OIT) critiquant sévèrement les mesures d’austérité adoptées en Grèce au cours des dernières années. Lors de sa session de novembre 2012, le Comité de la liberté syndicale de l’OIT a relevé plusieurs infractions graves et répétées aux principes clés en matière de négociation collective ainsi qu’un important déficit du dialogue social, rappelant une fois encore qu’il s’agit là de droits fondamentaux à la base même de la démocratie et de la paix sociale. Le Comité a également souligné la nécessité d’une assistance de l’OIT pour rétablir le dialogue social en Grèce.

Bernadette Ségol, Secrétaire générale de la CES, a déclaré : « sous la coupe de la Troïka, les gouvernements nationaux sont poussés à prendre des mesures attaquant le droit à la négociation. Il faut écouter le message de l’OIT qui dit que cette situation ne peut pas durer. L’Union européenne, récent prix Nobel de la paix, doit se souvenir de sa raison d’être : garantir un espace de paix, de prospérité et de justice sociale. »

Note : lien vers le communiqué de presse de l’OIT

16 novembre 2012

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.