30 novembre 2017

Lux-Airport

Les violations de la loi se poursuivent

luxairportPar une simple note de service datée du 29 novembre 2017, la direction de Lux-Airport informe son personnel d’une réorganisation fondamentale de son département de la sûreté. Cette réorganisation concerne les contrôles de passagers. Elle se réfère à une décision du ministre du Développement durable et des Infrastructures.

Dans le cadre de cette réorganisation, les salariés de Lux-Airport seront, sur certains postes de contrôle, remplacés à partir du 1er décembre  par des salariés de la société de nettoyage, de catering et de gardiennage Dussmann. Les salariés de Lux-Airport, dont le poste de travail sera sous-traité, ne sont pas au courant de ce qui les attend demain.

L‘OGBL est scandalisé par cette manière d’agir de la part de l’Etat, seul actionnaire de Lux-Airport, ainsi que de la part de la direction de Lux-Airport, qui enfreignent, ainsi, le code du travail, notamment les articles concernant la participation des délégués du personnel et du comité mixte.

Les représentants du personnel et l’OGBL sont, à nouveau, mis devant un fait accompli, alors que l’employeur aurait eu la possibilité d’informer et de consulter les délégués du personnel en date du 27 novembre, lors d’une réunion sur les «Job description» qui a eu lieu entre délégués du personnel, membres du comité mixte et direction.

Procédure de conciliation en cours

Pour l’OGBL et les délégués du personnel, cette façon d’agir est totalement inacceptable. Ils lancent un appel pressant au gouvernement et à la direction afin qu’ils annulent leur décision.

Dans ce contexte, l‘OGBL rappelle qu’une procédure de conciliation est lancée contre Lux-Airport. Par cette action irréfléchie, tant le ministre du Développement durable et des Infrastructures que la direction de Lux-Airport versent de l’huile sur le feu. La politique de sous-traitance ne reflète, en fin de compte, que le manque flagrant de personnel chez Lux-Airport.

Communiqué par le syndicat Aviation civile de l’OGBL
le 30 novembre 2017

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.