26 novembre 2018

Lancement des négociations salariales chez Post Luxembourg

L’OGBL revendique que Post Luxembourg renoue avec les standards salariaux des services publics

post_luxAvec la signature, le 5 novembre 2018, d’un avenant à la convention collective de travail (CCT) de Post Luxembourg faisant enfin bénéficier tous les salariés de la hausse linéaire de 1,5% déjà appliquée dans la fonction publique depuis 2018, le dernier élément de la CCT «2.0» du 6 août 2016 a été définitivement transposé.

La transposition de ce dernier point a permis aux syndicats de dénoncer cet accord, afin d’entamer de nouvelles négociations salariales pour les salariés de Post Luxembourg.

Les syndicats contractants ont rencontré la direction de Post Luxembourg le 21 novembre 2018 afin de présenter leur catalogue de revendications. La direction de Post Luxembourg a également présenté son catalogue de revendications, ce qui représente une nouveauté chez Post Luxembourg.

Le catalogue des syndicats comprend 8 revendications, portant avant tout sur une amélioration nette des rémunérations, un encadrement du télétravail, l’application d’un compte épargne-temps et d’un droit à la déconnexion.

Celui du patronat en contient 7, s’axant sur les horaires de travail, les congés extraordinaires, une révision du mécanisme de l’évaluation de la performance et naturellement une révision de la grille de salaire. La direction n’a cependant pas détaillé ses revendications.

L’OGBL tient à rappeler qu’il est urgent de redresser les conditions salariales des salariés de Post Luxembourg. En effet, la première CCT de Post Luxembourg, négociée en 2013 sous la compétence du LCGB majoritaire à ce moment-là, a entériné la déconnexion des conditions salariales et des mécanismes de rémunérations de Post Luxembourg de celles en vigueur dans la fonction publique.

Cette détérioration massive des rémunérations des salariés a représenté une baisse allant jusqu’à -45%. L’OGBL a cependant réussi à sauvegarder non seulement les conditions salariales des salariés de l’Etat employés au sein de Post Luxembourg, mais aussi leur statut de salariés de l’Etat. L’OGBL a également réussi à sécuriser la situation de nombreux salariés intérimaires engagés à cette époque par Post Luxembourg, cette dernière s’étant engagée à embaucher définitivement les intérimaires sous Contrat à durée indéterminée (CDI).

Alors que les explications de la direction de Post Luxembourg, le 21 novembre 2018, quant à leur revendication de réviser la grille actuelle de rémunération sont restées flous, l’OGBL craint que la direction pense à introduire un système de rémunération à la carte et suivant ses désirs.

L’OGBL rappelle que la moitié du personnel chez Post Luxembourg revêt un statut public bénéficiant des conditions de la fonction publique ou des salariés de l’Etat. L’inégalité salariale actuelle entre les différentes catégories du personnel doit être abolie et non aggravée!

Pour l’OGBL, Post Luxembourg garde le caractère d’un service public ceci d’autant plus que l’Etat en est le principal actionnaire.

L’OGBL demande à l’Etat de libérer Post Luxembourg du carcan idéologique du néo-libéralisme ou seul le profit et la maximisation des revenus de quelques-uns comptent et de revenir à une logique de service d’intérêt général et public.

L’OGBL dénonce tout dumping social au sein de Post Luxembourg organisé par l’Etat au sein de l’Etat!

L’OGBL revendique le rétablissement de l’équité salariale et de l’égalité des conditions de travail chez Post Luxembourg!

Les conditions salariales et de travail de tous les salariés de Post Luxembourg doivent enfin renouer avec celles en vigueur dans la fonction publique!

Communiqué par le syndicat Services publics de l’OGBL
le 23 novembre 2018

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.