23 mai 2017

Post Luxembourg

L’OGBL impose les nouvelles améliorations auprès de l’État et de Post Luxembourg

postEn juillet 2016, la nouvelle convention collective pour les salariés de l’État, élaborée sous la responsabilité et la compétence de l’OGBL avec le ministre responsable Dan Kersch, fut signée. Cette convention collective contient un nouveau système de salaires pour les nouveaux salariés auprès de l’État, ainsi que des améliorations significatives pour la totalité du personnel salarié auprès de l’État.

Contre l’opinion de la majorité négociatrice pendant les négociations salariales auprès de Post Luxembourg, l’OGBL a souligné à plusieurs reprises, que ces améliorations ne seraient pas automatiquement applicables aux «ouvriers de l‘État» auprès de Post Luxembourg. Les nouveaux accords devraient aussitôt être évoqués et arrêtés lors des négociations chez Post Luxembourg. L’opinion de l’OGBL a été ignorée.

Pourtant l’OGBL avait raison! La nouvelle convention collective a été signée en janvier 2017, sans que les «ouvriers de l’État» auprès de Post Luxembourg ne puissent profiter des améliorations auprès de l’État.

Après plusieurs invitations de l’OGBL, de demander enfin des négociations de suivi, les syndicats ont enfin signé le 17 mars 2017 l’avenant à la convention collective auprès de Post Luxembourg. Les «ouvriers de l’État» auprès de Post Luxembourg profitent ainsi de toutes les améliorations qui ont été négociées sous la direction de l’OGBL.
Les améliorations sont les suivantes:

  • un complément homogène de 50% pour les heures supplémentaires
  • une augmentation du complément pour travail de nuit de +76% à 1 Euro index 100 l’heure
  • un supplément de salaire mensuel de 5 points indiciaires
  • l’introduction d’un complément général et unique pour insalubrité, pénibilité et danger de 6 points indiciaires par mois
  • le changement de l‘allocation vestimentaire en prime vestimentaire de 2 points indiciaires par mois
  • le regroupement en vue de les assurer des primes d’insalubrité, de pénibilité et de danger, de la prime vestimentaire ainsi que la prime spéciale de 11 points indiciaires (prime repas) de 11 points indiciaires en un supplément de salaire unique de 19 points indiciaires.
  • l’introduction d’un congé social de 24 heures par trimestre.

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.