22 avril 2022

Liberty Steel Dudelange : Rencontre avec les Ministres du travail et de l’économie

liberty

En date du 20 avril 2022, suite à la demande des syndicats OGBL et LCGB, la délégation du personnel soutenue par les syndicats ont rencontrés les ministres du Travail et de l’Economie afin de faire le point sur l’avenir du site de Dudelange.

En effet, suite à la décision de ne plus poursuivre le chômage partiel au vu de l’échec des négociations du PME combiné à la décision du Tribunal des entreprises de Liège concernant la liquidation des sites de production belges, les syndicats ont sollicité immédiatement une entrevue avec la direction générale, suivie d’une réunion avec les ministres compétents dans le dossier.

Par conséquent, le 20 avril, à l’issue de la réunion avec la direction du site de Dudelange, deux questions essentielles ont été posées :

1.)    Est-ce que les salaires pour le mois d’avril seront payés?

2.)    Suite à la décision du Tribunal de Liège de liquider les sites de production Belges, quelle est la stratégie conséquente de Liberty pour le mois de mai?

La direction répond succinctement aux deux questions de la manière suivante :

1.)    La direction générale affirme sans hésitation que les salaires du mois d’avril seront payés. La direction locale répond que pour respecter le délai de paiement habituel sur les comptes bancaires, il faudrait obtenir l’argent ce jour, au plus tard le 21 avril.

Par conséquent, le LCGB, l’OGBL et la délégation du personnel ont insisté afin d’être informé en temps et en heure exacte au moment de la disponibilité des liquidités nécessaires pour payer les salaires conformément aux modalités convenues au sein de la convention collective, le cas échéant, le LCGB, l’OGBL et la délégation du personnel ont clairement menacé d’une FORTE réaction devant l’usine en mobilisant TOUS les salariés dès que ces modalités ne seraient plus respectées !

2.)    Concernant les conséquences pour Dudelange suite à la décision de liquidation des sites de Liège, la direction générale annonce l’étude d’un « business plan » à court terme envisageant d’intégrer un schéma d’approvisionnement partiel par les sites de Skopje et Piombino qui ne pourrait que satisfaire faiblement à la demande, 5 KT pour juin et pas rentable ! D’autres alternatives sont en cours d’études afin de trouver d’autres fournisseurs tout en travaillant en parallèle sur une solution avec Liège en cas de reprise éventuelle de l’activité des sites liégeois qui pourrait être ordonnés par les trois liquidateurs des sites belges. Clairement le mois de mai serait dans la situation IDEM qu’avril donc O T à produire !!

Les syndicats et la délégation du personnel ne croient pas, comme d’habitude et avec lassitude, aux différents scénarios annoncés lors de cette réunion et les juges clairement de farfelus !

Ensuite le 20 avril après-midi, à l’issue de la réunion avec les deux ministres, respectivement du travail et de l’économie accompagnés de leur délégation respective d’experts, les syndicats et la délégation du personnel ont réitéré leur demande de soutien de la part du gouvernement déjà promis dès le début de la faillite de Greensill.

Le soutien réitéré consistait en deux points essentiels, notamment :

1.)    En cas de faillite du site de Dudelange sous l’égide de Liberty, nous sollicitons l’accompagnement des salariés afin d’éviter une perte momentanée des salaires.

2.)    Etat des lieux concernant les solutions de reprises par nouvel acteur industriel.

En premier lieu, les syndicats ont mis l’accent en remerciant les deux ministres sur le soutien et l’accompagnement fourni à ce stade des discussions et depuis l’annonce, il y a un an, de la faillite de Greensill. Ne craignons pas les mots, aujourd’hui la paix sociale est garantie et toujours présente grâce à cet engagement et ce soutien du gouvernement !!

Cependant celle-ci approche de ses limites !

L’OGBL et le LCGB en ont également profité afin d’exposer la situation actuelle présente sur le site ainsi que l’ambiance à laquelle, les salariés de l’entreprise, doivent faire face au quotidien !

Concernant le scénario catastrophe qui pourrait conduire à une faillite, le ministre du Travail a rappelé le cadre de soutien existant au Luxembourg et a confirmé son plein soutien afin d’éviter autant que possible des manquements salariaux éventuels si le cas de figures se produirait !

Du côté du ministre de l’Economie, celui-ci a également rappelé avoir sensibiliser les différents ministères compétents dans le domaine afin de prêter main forte si cela s’avèrerait nécessaire pour d’éviter de léser les salariés dans une durée trop longue.

Concernant l’état d’avancement des solutions possibles avec plusieurs repreneurs et acteurs industriels éventuels, le Ministre nous a confirmé être prêt et en mesure de réagir en temps utiles.

TOUT EST MIS EN ŒUVRE pour trouver une solution pour l’avenir du site de Dudelange !

D’un autre côté, les syndicats OGBL et LCGB jugent l’attitude du groupe Liberty minable, cette façon d’agir n’est plus ni moins une façon de TUER le métier et le professionnalisme présent au sein de l’entreprise !

Communiqué le 22 avril 2022

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.