4 janvier 2017

Post Luxembourg

Les inquiétudes de l’OGBL concernant les faiblesses de la nouvelle convention s’avèrent exactes

post_lux

Composition:
• Nombre de salariés 1 431
• Représentation syndicale:    OGBL 33,3%
L’OGBL a réussi de négocier toute une panoplie d’améliorations de la convention collective des salariés de l’État, notamment la suppression des primes de pénibilités et d’insalubrités et leur remplacement par un supplément de salaire de 6 points indiciaires pour l’ensemble des salariés de l’État.
L’OGBL était d’avis que la convention collective de «Post Luxembourg» ne prévoyait aucunement une application automatique de toute amélioration de la convention collective de travail des salariés de l’État au personnel salarié de l’État de «Post Luxembourg».
Raison pour laquelle une des principales revendications défendues par l’OGBL lors des dernières négociations salariales au sein de «Post Luxembourg» était la garantie par l’ajustement automatique des salariés de l’État travaillant chez «Post Luxembourg» aux améliorations futures de la Convention collective des Salariés de l’État. L’OGBL ne cesse de souligner que cet ajustement automatique doit être pérennisé dans la convention collective des salariés de «Post Luxembourg».
Cependant la coalition syndicale Syndicat des P&T-CGFP/LCGB, cédant au chantage de limite de temps de la direction de «Post Luxembourg» de ne plus pouvoir garantir une augmentation linéaire de 70 euros, a laissé tomber cette revendication essentielle telle que rapporté dans notre article de notre édition du mois de novembre. Contrairement à l’OGBL, la coalition syndicale Syndicat des P&T-CGFP/LCGB, responsable des conditions salariales auprès de «Post Luxembourg» pense que cet ajustement se fera ou bien automatiquement ou dans le pire des cas, fera l’objet de renégociations ultérieures, sans même avoir demandé une garantie d’un engagement ferme de la part de la direction de «Post Luxembourg» à participer à de telles renégociations.
La conséquence de cette bavure est que les salariés de l’État travaillant auprès de «Post Luxembourg» en feront les frais en devant se passer du bénéfice du supplément de salaire mensuel de 6 points indiciaires. L’OGBL s’engage cependant à essayer de rétablir l’automatisme complet avec les conditions salariales négociées par l’OGBL pour les salariés de l’État des administrations publiques.

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.