9 janvier 2018

Le SEW/OGBL rencontre le MENJE sur des sujets d’actualité

En date du 2 janvier 2018, une délégation du syndicat Education et Sciences (SEW) de l’OGBL a rencontré Messieurs Pierre Reding et Romain Nehs du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse (MENJE) afin de discuter d’un certain nombre de sujets d’actualité.

-          Procédure d’affectation des stagiaires: Le SEW/OGBL demande à ce que les critères d’affectations des enseignants après le concours et à la fin du stage soient rendus plus transparents. La différentiation de plus en plus poussée des lycées et l’internationalisation de l’enseignement public rend une telle transparence procédurale indispensable. Les responsables du MENJE proposent de clarifier les procédures d’affectation à travers une instruction ministérielle que le SEW/OGBL demande à pouvoir aviser avant publication.

-          Les classes anglophones dans l’enseignement public: Le SEW/OGBL insiste à ce qu’aucun enseignant, à part le professeur d’anglais, ne doive être forcé à enseigner dans des classes qui utilisent de manière conséquente une langue véhiculaire autre que le français ou l’allemand. Selon le SEW/OGBL, la question du statut de la langue anglaise par rapport aux trois langues officielles du pays doit être posée et, par la même, son implication sur l’enseignement au Luxembourg. Le MENJE admet qu’un certain malaise existe et qu’il faudra s’emparer du problème dans les mois à venir.

-          Examen de fin d’études dans l’ESG: Le SEW/OGBL revient sur ce qu’il considère comme une injustice pour les élèves fréquentant l’enseignement secondaire général (ESG) qui, au contraire des élèves de l’enseignement secondaire classique (ESC), ne profitent pas, dès cette année scolaire, de conditions allégées lors de l’examen de fin d’études. Le MENJE n’accepte pas cette critique qu’il juge injustifié. Il confirme que la nouvelle règlementation concernant les examens de fin d’études dans l’ESG sortira en cours d’année et sera applicable à partir de la rentrée 2018.

-          La situation actuelle et future du professeur-candidat: Le SEW/OGBL a insisté sur la situation du professeur-candidat par rapport au nouvel enseignant fonctionnaire qui ne rédigera plus de travail de candidature (TC), mais aussi par rapport au chargé de cours qui pourra dorénavant être fonctionnarisé. Le MENJE est conscient du problème qui existe et promet de réfléchir à la situation. La possibilité d’un système de   «validation des acquis de l’expérience» après une période comprise entre 5 et 10 ans a été esquissée. Le SEW/OGBL a également abordé le sujet du refus aux professeurs-candidats de se voir accorder les nouveaux postes à responsabilité particulière alors qu’aucune indication règlementaire y afférente n’existe. Les responsables du MENJE ont indiqué vouloir se saisir de ce problème.

-          Comité de la conférence du lycée: Le SEW/OGBL informe le MENJE sur certaines pratiques à la limite de l’entendement démocratique dans la mise en place du comité de la conférence du lycée et se garde le droit de contester juridiquement toute prise de décision d’une conférence plénière qui ne respecte pas les règles élémentaires du fonctionnement démocratique.

-          Règlementation des heures supplémentaires: Le SEW/OGBL demande à savoir s’il existe une règlementation permettant à une direction de compenser, en cours d’année, une sur-tâche temporaire par une sous-tâche temporaire et, dans l’affirmative, demande à se voir expliquer les modalités de calcul précises d’un tel système de compensation! Les responsables du MENJE sont incapables de répondre concrètement aux demandes du SEW/OGBL et insistent sur le bon sens, et de la direction, et des enseignants dans de tels cas de figure. Le SEW/OGBL ne se satisfait pas d’une telle réponse et fera contrôler la situation par son service juridique. Le MENJE confirme toutefois que la tâche de l’enseignant est normalement calculée par semaine et que l’enseignant a donc, en principe, le droit de refuser une tâche hebdomadaire dépassant 5 heures supplémentaires.

Communiqué par le syndicat Education et Sciences (SEW) de l’OGBL
le 9 janvier 2018

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.