1 décembre 2017

Le conflit social entre l’OGBL et les maisons de soins s’aggrave

ogbl_manif_sante_juin_2016__270bLe conflit social dans les maisons de soins, en raison de la non-application de la convention collective de travail FHL, s’accentue. Malgré maintes interventions du syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs de l’OGBL (interventions auprès du ministre, conférence de presse, piquet de protestation, actions de distributions), les employeurs des maisons de soins semblent continuer à penser qu’ils peuvent tout se permettre. Voici déjà le deuxième salaire qui n’a pas été payé entièrement au personnel concerné dans les institutions suivantes :

  • An de Wisen – Sodexo, Bettembourg
  • Les parcs du 3ième Âge, Bertrange
  • Les hospices civils de la VDL, Hamm & Pfaffenthal
  • Les établissements du groupe Zitha Senior, Consdorf & Pétange & Luxembourg-ville

Ceci est tout simplement inacceptable !  L’OGBL continuera à tout mettre en œuvre pour que justice soit enfin faite.

Le ministre compétent affirme et réaffirme que la revalorisation des nouvelles carrières est due et que le financement de l’Etat est garanti. L’OGBL rappelle que l’argent public qui vient du contribuable est censé garantir des prestations optimales et de qualité aux ayants droit. C’est pourquoi l’OGBL revendique du gouvernement qu’il assume ses responsabilités et qu’il tienne ses engagements.

Le cas échéant, il ne peut y avoir aucun argument de la part des employeurs, dans ce secteur non-marchand, pour continuer à priver leurs salariés de leurs droits.

L’affirmation du président du conseil d’administration des Hospices civils Hamm et Pfaffenthal, notamment de vouloir appliquer la nouvelle convention collective de travail FHL en cas de financement par l’Etat, est saluée par l’OGBL. Néanmoins, la décision finale en revient au collège échevinal.

L’OGBL appelle ainsi les nouveaux élus de la Ville de Luxembourg à approuver rapidement le budget comprenant le financement des nouvelles modalités de la convention, afin que les salariés soient enfin payés correctement. Il va de soi que ceci vaut également pour toute autre maison de soins dépendant d’un budget communal.

En ce qui concerne le cas particulier de la maison de soins «An de Wisen» de Sodexo, la grève des salariés a pu être évitée de justesse en février 2017, suite à un accord trouvé en dernière minute entre direction, gouvernement et OGBL sur l’obligation de devoir payer les salariés aux conditions de la convention collective de travail FHL. Il est donc impératif que cet accord soit respecté à ce jour.

De manière générale, il est dans l’intérêt de tout le monde que ce secteur, qui a connu beaucoup de bouleversements ces derniers temps, retrouve la paix sociale en sorte que chacun puisse à nouveau se concentrer sur l’essentiel, à savoir le bien-être des personnes prises en charge.

Faute d’une ouverture dans ce dossier, des actions de sensibilisation et de mobilisation seront menées devant toutes les maisons de soins concernées par le plus grand syndicat du secteur.

Le personnel concerné par le litige est prêt à démontrer sa détermination et il le fera une première fois lors d’une manifestation en salle qui  aura lieu le 13 décembre 2017 dans les locaux de l’OGBL à Dudelange.

Communiqué par le Syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs de l’OGBL
le 1er décembre 2017

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.