15 novembre 2012

Nouvelles pratiques «sociales» dans le secteur bancaire

L’OGBL/SBA reçoit des lettres anonymes!

Suite au licenciement d’une salariée de la Banque Degroof, en reclassement interne, l’OGBL/SBA a distribué cette semaine un tract devant la banque pour informer les salariés des agissements de la direction de la Banque Degroof envers certains de ses employés malades.

Cette salariée, en reclassement interne depuis 3 ans, bénéficiait d’un poste à horaires aménagés à la suite de problèmes de santé. Pendant toutes ces années de service, la salariée s’est montrée disponible et polyvalente, travaillant dans différents services au gré des besoins de la direction.

Pourtant, l’employeur a décidé de la licencier, au motif qu’elle perturbait soudainement le fonctionnement du service!

Au lendemain de la diffusion de ce tract, l’OGBL/SBA recevait deux lettres anonymes, des plaintes contre l’action du syndicat.

Est-ce une nouvelle stratégie dans le secteur bancaire que d’empêcher un syndicat de mener à bien sa mission principale: la défense des droits des salariés et du maintien de leur emploi?

L’OGBL/SBA ne se laissera certainement pas intimider par ce «nouveau genre» d’actions menées par des personnes qui, semble-t-il, n’acceptent pas que des injustices sociales soient connues et dénoncées au sein des entreprises.

Si certains détracteurs du dialogue social dans le secteur bancaire cachent leurs mauvaises intentions derrière des courriers anonymes, l’OGBL/SBA, en tant que syndicat représentatif au niveau national ne restera pas dans l’anonymat pour défendre les intérêts des salariés du secteur financier.

Communiqué par le Syndicat Banques et Assurances de l’OGBL
le 15 novembre 2012

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.