7 mars 2017

Journée Internationale des Femmes 2017

Solidarité et union dans la lutte contre toutes les formes d’exclusion

JIF_2017_BANNER_ptLe 8 mars reste une journée qui met à l’affiche les droits des femmes – de toutes les femmes – de vivre une vie sans violence et exclusion.

Pour la sixième fois, la plate-forme d’action Journée internationale des femmes (JIF) lance sa campagne de sensibilisation et de travail politique, qui, en 2017, revendique la prévention et la lutte contre les violences envers les femmes et les jeunes filles réfugiées et migrantes. En soumettant aux responsables politiques et aux gestionnaires de centres d’accueil pour personnes réfugiées des « check-lists », le groupe qui représente 21 associations et des femmes engagées vise à aider à garantir les droits des femmes réfugiées à une vie sans violence lors de leur accueil, du traitement de leur demande de protection, de leur suivi et de leur intégration.

Tout en rappelant au gouvernement la ratification et l’application immédiate de la Convention d’Istanbul, la plate-forme souligne le besoin de prendre en compte la vulnérabilité spécifique des femmes réfugiées, notamment par des formations du personnel administratif, encadrant, surveillant etc. à la compétence en violences genrées, des procédures sensibles aux vécus traumatisants, des adaptations sécuritaires et autres des infrastructures d’accueil et des soins médicopsychologiques et encadrement thérapeutique.

Cette année, à la place d’un rassemblement public, la plate-forme a opté pour un événement clos qui souhaite réunir ses membres ainsi que les femmes vivant dans des structures d’accueil.

12 mars : Une fête culturelle et féministe pour toutes et tous
A nouveau, neimënster offre ses lieux et son support à la plate-forme JIF pour organiser la 3e fête culturelle et féministe au Grund. Le dimanche 12 mars de 11 à 21h, un programme culturel déclinant droits des femmes, autodétermination, solidarité internationale, émancipation, créativité, DIY (do it yourself) et dialogue-échange attend le grand public. Le visuel de cet événement a été créé par l’artiste Stina Fisch.

Concert de jazz maltais en apéro, présentation de films « Hairy Days » par l’association Open screen, atelier d’auto-défense (pour femmes) et un premier wiki-edit-a-thon au 2 Luxembourg, photomaton sur le féminisme et tirage d’affiche féministe créée la veille dans un atelier de sérigraphie avec le Collectif La rage – le programme se présente varié et engagé ! Il est complété par une table-ronde sur les droits sexuels et reproductifs et l’exposition « Sweet dreams ? » de l’artiste Désirée Wickler. A l’Info-Village, 26 associations et organisations engagées pour l’égalité femmes-hommes ou pour la promotion féminine se présentent au public. La coupe de crémant obligatoire ne fera pas défaut et les organisatrices espèrent encourager rencontres et échanges fructueux.

Le programme culturel sera clôturé à partir de 18h avec la projection du film irano-franco-allemand « No Land’s Song », suivi d’un concert de musique traditionnelle iranienne. Ce documentaire, primé à de nombreux festivals fait partie du programme du Luxembourg City Film Festival, coorganisateur de la projection ; le concert est cofinancé par le Fonds Asile, Migration et Intégration et l’OLAI (Office luxembourgeois de l’accueil et de l’intégration).

La plate-forme JIF 2017 soutient également les rencontres-échanges « Les voix du féminisme » qui auront lieu le 8, le 10 et le 11 mars et qui mettront en avant la pensée féministe en Egypte, en Tunisie et en Iran.
Le programme intégral peut être consulté sur le site web www.fraendag.lu et sera publié dans les agendas courants. Pour participer aux ateliers (places limitées), ainsi que pour profiter de la garde d’enfants pendant les manifestations, une inscription au préalable est souhaitée. L’entrée est gratuite, sauf pour « No Land’s Song » (billetterie www.neimenster.lu, +352 262 052 444).

Les membres de la plate-forme JIF2017 :
CID | Fraen an Gender, Chrëschtlech-sozial Fraen (CSF), CLAE, Conseil National desFemmes du Luxembourg (CNFL), Genderrot Déi Gréng, Déi Lénk, Europa DonnaLuxembourg, Femmes communistes, Femmes en détresse, Femmes socialistes,FNCTTFEL-Landesverband, Foyer Sichem/Fondation Maison de la porte ouverte,Initiativ Liewensufank, Jonk Gréng, Kweni asbl, Mouvement Démocratique desFemmes/Hipatia, OGBL, Planning familial Luxembourg, Rosa Lëtzebuerg – Cigale,Union des femmes luxembourgeoises, Wide – Women in digital empowerment



>> Programme de la journée du 8-10-11 et 12 mars 2017 (pdf)

>> Revendications envers le gouvernement (pdf)



 

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.