14 mars 2016

International School of Luxembourg

Grève du zèle pour un traitement juste

International_school_Luxembourg

La grève du zèle, organisée dans le cadre des négociations pour le renouvellement de la convention collective de travail de l’International School of Luxembourg Asbl (ISL), qui a commencé ce lundi matin, est soutenue par la majorité du personnel en cause.

Plus de 120 professeurs se sont réunis devant le Forum Geesseknäppchen pour se diriger ensemble avec leurs délégués du personnel et leurs représentants syndicaux en cortège vers le bâtiment de l’ISL pour y commencer leur travail à l’heure indiquée dans la convention collective.

Les négociations, qui ont débuté en septembre 2015, n’ont jusqu’à présent pas porté de fruits sur les points essentiels – l’organisation du temps de travail et l’augmentation des salaires. En effet, le “Human Ressources Committee” (HRC), organe qui négocie pour le Conseil d’administration de l’association, a fait des propositions non acceptables pour le personnel. Ni l’ajustement du temps de travail aux réalités, ni une augmentation des salaires, demandés par les syndicats OGBL et LCGB, ont été pris en considération. Bien au contraire, le HRC a rejeté la proposition concernant le temps de travail et a demandé une restructuration des barèmes du personnel enseignant afin de rallonger leurs carrières et d’étaler la somme totale sur davantage d’années – travailler plus longtemps pour gagner la même chose. Pour les autres personnels, à part deux échelons supplémentaires en fin de carrière, aucun changement n’est offert. La seule offre mise sur la table est un paiement unique.

Le personnel, qui se sent traité avec dédain et avec un manque de respect profond, a, dans le cadre d’une enquête, rejeté l’offre du HRC et soutenu les revendications syndicales. Il en a fait part au CA lors d’une réunion mercredi dernier.

Pour souligner sa détermination, le personnel enseignant, soutenu par les autres personnels, fera la grève du zèle durant toute la semaine, c’est-à-dire commencera son travail à 8h25 et le terminera à 15h40. Sauf si les négociations, qui auront lieu ce mercredi, améliorent la situation.

Les syndicats signataires tiennent à remercier le personnel pour sa discipline méritoire.

Communiqué le 14 mars 2016

>> Work-to-rule for fair treatment (English version PDF)

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.