8 mai 2017

Département des pensionnés

Contre des frais bancaires supplémentaires et contre la fermeture de filiales bancaires et postales

Lors de sa dernière réunion, le département des pensionnés et retraités de l’OGBL a avant tout abordé le sujet des augmentions des frais bancaires et postaux ainsi que de la fermeture de diverses filiales.
Le département des pensionnés et retraités refuse catégoriquement la façon de procéder des banques et de la poste, puisque celle-ci ne respecte ni les besoins spéciaux des personnes âgées ni des personnes handicapées.
Les filiales bancaires et postales exigent de leurs clients, de faire leurs opérations bancaires en ligne, sans se poser la question, à savoir si ceux-ci ont accès à internet. Avant tout les personnes âgées sont tributaires de l’aide des employés de banques.
La fermeture des guichets bancaires et postaux va entraîner de nombreux problèmes lors de l’exécution de leurs opérations bancaires.
En plus le département des pensionnés et retraités craint qu’à l’avenir, les opérations bancaires en ligne seront aussi payantes.
Pour cette raison, le département des pensionnés et retraités demande encore une fois aux banques de repenser l’augmentation des frais et de prendre toutes les mesures nécessaires, afin de permettre surtout aux personnes âgées, de faire leurs opérations bancaires, sans frais supplémentaires.
Le gouvernement est également mis à contribution. Il devrait assurer, que les banques et les bureaux postaux proposent un service universel minimum pour des virements bancaires, pour des retraits d’argent liquide, et cela avant tout pour les séniors.
En outre le département des pensionnés et retraités exhorte ses membres de soutenir les protestations et la collecte de signatures de l’Union luxembourgeoise des consommateurs (ULC).
Contre toute attaque supplémentaire de notre système de retraites public
Le département des pensionnés et retraités a également abordé le sujet de la situation financière de l’assurance pension ainsi que les récentes attaques contre notre système de retraites.
Le département des pensionnés et retraités de l’OGBL ne comprend pas les déclarations de certains hommes politiques et députés, comme la situation financière de la Caisse nationale de pensions (CNAP) est plus que saine.
Il continue à défendre le maintien du système solidaire des pensions, car il a fait ses preuves déjà depuis plus de 100 ans. Pour cette raison il n’est pas prêt à accepter des détériorations supplémentaires des services.
Le département des pensionnés et retraités de l’OGBL rappelle que diverses mesures qui affectent financièrement les retraités ont été ancrées dans la loi de 2013, si les contributions ne peuvent plus couvrir les dépenses. Sachant cela, il ne faut pas oublier que les retraités ont déjà été mis plusieurs fois à contribution pendant les dernières années.

 

 

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.