31 janvier 2013

Contrôles de sûreté à l’aéroport de Luxembourg: Il faut éviter l’escalade

Les trois représentants du Syndicat Aviation civile de l’OGBL élus à la Chambre des Salariés (CSL), à savoir: Annette Schuler et Helder Borges (Luxair) ainsi que Joël Krier (Cargolux), ont saisi la CSL en vue d’obtenir un avis juridique concernant les contrôles de sûreté du personnel à l’aéroport de Luxembourg.

En vue de clarifier la situation actuelle, qui est intenable pour le personnel, l’OGBL a sollicité une entrevue urgente auprès du ministre du Développement durable et des Infrastructures, du ministre de l’Intérieur, du ministre de la Justice, du directeur de la DAC, du directeur général de Lux-Airport et du directeur général de la Police Grand-Ducale.

En attendant, l’OGBL lance un appel au calme tant au personnel contrôlé qu’à celui qui exécute les contrôles. Il faut éviter toute confrontation directe avec les autorités de contrôle de Bruxelles.

Si les autorités luxembourgeoises ne réagissent pas dans un délai raisonnable, l’OGBL envisagera tout autre moyen d’action, y compris l’application à la lettre de l’avis juridique de la CSL.

Dans une lettre séparée, adressée à la direction de Luxair, l’OGBL revendique le déplacement des pointeuses devant les contrôles.

En conclusion, l’OGBL est d’avis que si le Luxembourg ne doit pas bénéficier d’un traitement privilégié, il ne devrait pas non plus exagérer et effectuer des contrôles plus sévères que ceux en application sur d’autres aéroports européens.

L’OGBL tiendra le personnel de Lux-Airport au courant des suites réservées à ce dossier.

Communiqué par le Syndicat Aviation civile de l’OGBL
le 31 janvier 2013

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.