9 octobre 2020

Entrevue entre l’OGBL et la FGT sur l’impact de la crise du Covid-19 dans les entreprises d’électricité et de chauffage-sanitaire

20201002_115105

Le syndicat Bâtiment, Artisanat du Bâtiment et Constructions métalliques de l’OGBL et la Fédération du Génie technique (FGT) se sont rencontrés le 2 octobre dernier pour discuter de l’impact de la crise liée au COVID-19 sur les entreprises d’électricité et de chauffage-sanitaire, deux secteurs qui tombent notamment sous le champ d’application de conventions collectives sectorielles.

En dépit de la relance de l’activité de ces entreprises, qui s’est faite sans grands heurts à partir de la réouverture des chantiers le 20 avril dernier, la FGT a relevé que la situation financière des différentes entreprises dans ces secteurs se présente de façon très hétérogène. Un certain nombre de petites entreprises seraient notamment confrontés actuellement à des difficultés de trésorerie pour répondre aux obligations immédiates qui leur incombent dans le cadre des aides et moratoires octroyés lors de l’arrêt de leurs activités pendant l’état de crise.

Afin de répondre aux situations graves qui se présentent dans le secteur, l’OGBL et la FGT se sont accordés pour mener des discussions relatives à l’établissement d’un plan de maintien dans l’emploi sectoriel, avec pour objectif de garantir la survie des entreprises tout en préservant les emplois.

En outre et, puisque cette crise sanitaire est loin d’être résolue, les partenaires sociaux devront continuer à travailler ensemble afin de mettre en place des mesures de sécurité et d’hygiène appropriées sur le lieu de travail et lors du transport des salariés et ce, jusqu’à ce que le COVID-19 ait disparu.

Enfin, pour l’OGBL, il est important que les pourparlers entre partenaires sociaux se poursuivent en dépit de la crise sanitaire, notamment pour ce qui en est de la négociation des conventions collectives de travail.

Communiqué par l’OGBL et la FGT
le 9 octobre 2020

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.