28 septembre 2012

La direction de Cargolux dénonce la convention collective

L’ensemble des acquis sociaux remis en cause

Le 27 septembre, lors de la réunion d’information du personnel à Sandweiler, l’OGBL a mis en garde contre une éventuelle dénonciation complète de la convention collective pour le personnel de Cargolux. Un jour plus tard, Richard Forson, directeur général intérim de Cargolux, a mis sa menace à exécution et a dénoncé la convention collective dans son intégralité, y compris tous les acquis sociaux négociés au cours des dernières décennies.
En date du 20 septembre, Forson a marqué son accord pour prolonger l’actuelle convention collective pour un mois au maximum. L’OGBL a fait remarquer que la durée minimale d’une convention collective était de six mois, selon la législation en vigueur.

Forson: “Cargolux fait un travail de pionnier”

A l’occasion d’une entrevue avec la délégation du personnel, ce matin, Richard Forson a souligné que la renégociation de la convention collective ne se fera pas sur base du texte actuel, mais que l’on remettra à zéro le compteur. En d’autres termes: les négociations se feront sur base du minimum légal. Le directeur général a la ferme intention de détériorer les conditions sociales.

Lors de la réunion avec la délégation du personnel, Forson se vantait qu’il allait faire un travail de pionnier au niveau de la politique tarifaire au Grand-Duché.

Pour l’OGBL, cette manière d’agir équivaut à une déclaration de guerre. Au cas où la direction générale persévère dans sa position, l’OGBL saisira incessamment l’Office national de conciliation.

Communiqué par l’OGBL, Syndicat Aviation civile
le 28 septembre 2012

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.