23 décembre 2014

Mise en place d’une convention collective sectorielle pour les salariés du secteur des garages

garagen_convention

Le 17 décembre 2014 un accord a été trouvé pour tous les salariés du secteur des garages entre les syndicats signataires OGBL et LCGB d’un côté et les représentants du patronat d’ADAL et FEGARLUX de l’autre, afin de mettre en place une première convention collective sectorielle. Cet accord concerne environ 250 entreprises du secteur des garages.

Après de longues et âpres négociations dans un bon climat de partenariat social avec les fédérations patronales ADAL et FEGARLUX, les syndicats ont réussi à mettre en place une convention collective unique pour tout le personnel du secteur des garages. En plus, les partis se sont engagés à solliciter l’obligation générale et de faire traduire la convention collective en français.

La durée de la convention collective est de 24 mois, du 1er décembre 2014 au 1er décembre 2016 et prévoit les améliorations suivantes par rapport à la loi:

1° une gratification de 300 €, versée à tous les salariés au mois de décembre.

2° les salariés ont à leur disposition un congé social de douze heures dans les cas suivants:

Un cas ou des cas directement en relation avec le salarié: des citations en justice (procédures personnelles), des examens dans le cadre d’une poursuite d’études personnelles;

Des situations privées exceptionnelles (p.ex: incendies, inondations ou d’autres catastrophes en relation avec le domicile du demandeur);

Un cas ou des cas en relation avec une des personnes faisant partie du ménage du salarié (époux/épouse, partenaire en union libre, parents et enfants) et pour lesquels le soutien du salarié s’avère indispensable, dans le cadre d’une situation exceptionnelle et spécifique: soins et soutien en cas de maladie ou accident;

Visites médicales ainsi que des affaires médicales ou thérapeutiques spécifiques;

Problèmes en relation avec le comportement d’un enfant à l’école (problèmes médicaux, psycho-pédagogiques et autres interventions).

3° Préretraite solidarité

4° Congé pour formation professionnelle continue

5° Le salarié peut être libéré de son travail jusqu’à huit heures par an pour des consultations médicales, tout en continuant à recevoir son salaire;

6° Entre autres la convention collective prévoit une grille de salaires, qui prend en compte les métiers spécifiques. CATP respectivement DAP; CCM respectivement CCP; CITP; technicien en mécanique, brevet de maîtrise qui prévoit une augmentation de 8% par rapport au salaire de compagnon; et les salariés non-qualifiés.

Nous n’avons malheureusement pas réussi d’introduire tous les salariés dans les grilles de salaires, comme par exemple les salariés administratifs, les vendeurs de voitures, qui sont en grande partie payés à la commission. Cela reste un défi pour les prochaines négociations avec les fédérations patronales.

7° Chaque salarié a le droit, grâce à la présente convention collective, à un jour de congé payé de plus, c’est à dire, il a le droit à 26 jours de congé payé.

8° En plus, un jour de congé supplémentaire est accordé à tout salarié, ayant travaillé dans l’entreprise pendant au moins vingt ans sans interruption.

Des jeunes à moins de 18 ans, qui ne sont pas sous contrat d’apprentissage ont le droit à au moins:

Âgés de 15 à 16 ans: 75% du salaire correspondant

                Âgés de 16 à 17 ans: 80% du salaire correspondant

                Âgés de 17 à 18 ans: 90% du salaire correspondant

                La référence qui compte est la classe salariale des non-qualifiés.

8° Les salariés qui travaillent dans des secteurs dans lesquels cela s’avère nécessaire, reçoivent une paire de chaussures de sécurité gratuite. Le port de chaussures de sécurité est obligatoire.

9° Le savon professionnel nécessaire est gratuitement mis à la disposition des salariés par l’employeur.

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.