21 novembre 2012

Comité permanent du travail et de l’emploi (CPTE)

L’OGBL a empêché la suppression pure et simple de la préretraite-solidarité

Lors de sa réunion du 21 novembre 2012, le Comité permanent du travail et de l’emploi a analysé notamment la suppression prévue de la «préretraite-solidarité». Les représentants de l’OGBL ont mis en garde contre l’abolition de cet instrument pour des raisons purement comptables. Cette suppression aurait  un impact contre-productif sur l’emploi notamment sur l’emploi des jeunes et pourrait entraîner une augmentation du taux de chômage des jeunes.

Le ministre du Travail Nicolas Schmit s’est montré ouvert aux arguments de l’OGBL et s’est prononcé en faveur d’un large débat sur le sujet avant de procéder à la suppression de l’instrument, et, le cas échéant, de trouver une solution combinant la préretraite-solidarité et la préretraite-travail posté afin de créer un instrument  apte à aider plus efficacement les personnes concernées. Il a cependant souligné que, de son point de vue, la „préretraite-solidarité“ n’a pas réussi à atteindre les objectifs fixés.

L’OGBL salue le fait que le gouvernement soit ouvert au dialogue sur cette question et disposé à ne pas supprimer cet instrument social précieux sans trouver une solution de rechange.

Communiqué par l’OGBL
le 21 novembre 2012

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.