19 avril 2017

Conflit social dans le secteur SAS

Drôle d’approche en vue d‘une discussion normalisée

ogbl_manif_sante_juin_2016__0333Selon un communiqué de presse diffusé par les ententes patronales du secteur d’aides et de soins et du secteur social (SAS), les syndicats ne se sont pas présentés à la réunion qui avait été fixée, lors de la dernière réunion devant l’Office national de conciliation (ONC), au 19 avril en vue de la poursuite des négociations bilatérales entre partenaires sociaux.

L’OGBL tient à préciser, qu’en date du 5 avril, les syndicats ont envoyé un courrier demandant l’annulation de cette réunion.

Syndicats et organisations patronales s’opposent sur la nécessaire revalorisation des carrières des professionnels du secteur SAS. L’OGBL revendique une transposition complète de la revalorisation des carrières dans le cadre de la convention collective de travail (CCT), alors que les représentants patronaux souhaitent limiter l’adaptation des carrières à un volume calculé sur une durée de seulement 5 ans.

Il en résulte indéniablement qu’un conflit social oppose actuellement les partenaires sociaux. L’OGBL rappelle également que les syndicats revendiquent cette nécessaire revalorisation des carrières depuis de nombreuses années et soulignent que les représentants des salariés ne sont désormais plus disposés à engager des accords provisoires ou partiels. Telle est également la raison pour laquelle les syndicats, dans leur courrier recommandé à l’adresse des ententes patronales, ont écrit :

«Vu le refus catégorique de la part des ententes patronales COPAS, EGCA, EFJ, EGMJ d’accepter le nouveau modèle de carrières tel que proposé par les syndicats, une discussion sur un régime transitoire ne pourra se faire. Par définition, un régime transitoire se greffe sur un modèle final et l’inverse ne donne aucun sens et ne représente qu’une nouvelle perte de temps dans ce dossier.

L’OGBL et le LCGB rappellent leur revendication de la revalorisation complète des carrières du secteur SAS, ceci conformément à l’article 28, et donc correspondant à la transposition de la réforme des carrières auprès de la Fonction publique en 2015. Dès qu’un accord de la part des ententes patronales COPAS, EGCA, EFJ, EGMJ nous est donné sur le nouveau modèle de carrières tel que proposé par les syndicats, nous sommes évidemment prêts à inclure le régime transitoire dans la convention collective également.

Ainsi, sauf revirement imminent de la position patronale, nous ne voyons aucun sens dans la réunion fixée au 19 avril et nous demandons par conséquent l’annulation de celle-ci.»

Les partenaires sociaux se retrouveront le 26 avril devant l’Office national de conciliation. Sauf revirement de la part des ententes patronales dans les prochains jours, le conflit social reste entier.

Communiqué par le syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs de l’OGBL
le 19 avril 2017

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.