19 novembre 2014

Nouvel emploi du temps dans l’enseignement fondamental: les répercussions sur les structures d’encadrement

enfants_dejeuner

Suite à l’annonce du ministre de l’Education nationale, Claude Meisch, portant sur l’introduction d’un nouvel emploi du temps dans l’enseignement fondamental, le syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs de l’OGBL souhaite attirer l’attention sur le fait qu’à côté des répercussions que cela aura sur les professions présentent dans l’enseignement fondamental, cette mesure aura également des conséquences sur les structures d’encadrement extrascolaire (maison relais, foyers de jour, etc). Si les enfants restent quotidiennement plus longtemps à l’école, et que celle-ci en vient ainsi à assumer une fonction d’encadrement, cela signifie logiquement aussi des modifications dans l’organisation et dans la dotation en personnel des structures d’encadrement extrascolaire.

Tout comme pour l’accueil bilingue gratuit pour les enfants âgés jusqu’à trois ans qui a déjà été annoncé, un concept clair manque ici aussi. La question se pose également de savoir si le gouvernement vise par ce biais à faire des économies en coûts de personnel dans les structures d’encadrement. Le «paquet pour l’avenir» contient en effet parallèlement une mesure qui prévoit de réduire le niveau de qualification dans le domaine socio-éducatif.

Le syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs de l’OGBL regrette que dans le cadre de cette mesure, le plus grand représentant des salariés du secteur social n’est à nouveau pas été consulté. Par ailleurs, le syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs souhaite, depuis l’entrée en fonction du gouvernement, rencontrer le ministre Claude Meisch. Malgré plusieurs demandes du syndicat, aucune entrevue n’a eu lieu jusqu’à présent.

Le syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs de l’OGBL exige que le dialogue social dans le secteur de l’encadrement des enfants ait enfin lieu et que les mesures citées soient discutées avec le personnel et son syndicat. Nous nous opposons à toute économie de personnel dans le secteur social et nous engageons pour un encadrement des enfants de bonne qualité, qui ne peut être assuré que par une juste dotation en personnel.

Communiqué par le syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs de l’OGBL
le 19 novembre 2014

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.