13 décembre 2014

Convention collective Luxair: Appel à la direction d’arrêter les menaces!

LUXAIR 737-700Dans une communication interne au personnel du 12 décembre 2014, la direction Luxair fait part qu’elle appliquera un gel des salaires à partir du 1er janvier 2015 jusqu’à la signature d’une nouvelle convention collective de travail (CCT). Elle précise encore avoir fait une «proposition» en ce sens aux syndicats.

Or, la direction cache la façon selon laquelle les syndicats ont été «informés». En effet, en date du 12 décembre 2014, il y a eu une réunion du groupe de travail «texte», un groupe très restreint qui n’est pas représentatif pour la commission de négociation de la CCT. A un certain moment, vers 10h00, les secrétaires syndicaux ont été appelés dans le bureau du directeur général qui les a informés que la société envisage de geler les salaires à partir du 1er janvier 2015 si les conditions patronales ne sont pas acceptées. La direction revendique un nouveau barème de salaire, revu à la baisse, pour les nouveaux embauchés et la mise en place d’un système d’évaluation et d’appréciation.

Accord ONC violé

Par cette approche, la direction Luxair ne respecte pas l’accord trouvé et signé le 9 octobre 2014 à l’Office National de Conciliation. Suivant cet accord, Luxair s’est formellement engagée à appliquer l’intégralité de la CCT, y compris la grille de salaire et le paiement d’échelons qui en découle, et cela tant que durent les négociations pour la mise ne place d’une nouvelle CCT. Ce principe fondamental de l’accord est maintenant remis en cause par la direction Luxair.

Après l’annonce de Luxair d’une année-record en 2014, un gel de salaire et l’introduction de nouveaux barèmes pour les nouveaux salariés avec des conditions beaucoup moins favorables ne sont pas justifiés.

A noter que les syndicats ont pu dégager des pistes pouvant générer des économies récurrentes de l’ordre de plus de 2 millions d’euros.

Malheureusement, la direction n’a donné aucune suite à une lettre remise par les syndicats, dans laquelle ils ont proposé plusieurs dates de négociations jusqu’à la fin de l’année.

Compte tenu de ce qui précède, les syndicats lancent un appel à la direction d’arrêter les menaces et de retourner à la table de négociation en vue de conclure enfin une convention collective.

Communiqué par le syndicat Aviation civile de l’OGBL
le 13 décembre 2014

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.