9 mars 2012

A force de trop jouer, le carrelage va casser…

Les négociations de la convention collective de travail (CCT) pour le métier de carreleur se trouvent dans une impasse. Depuis 2000, les négociations de renouvellement de la CCT se déroulent en alternance. Les parties ont finalement repris les pourparlers il y a deux ans afin de trouver un accord avec l’OGBL en tant que syndicat majoritaire du secteur et le LCGB.

Cependant et après de nombreuses réunions de négociation, le comité des carreleurs de l’OGBL ne peut que constater que le patronat souhaite voir le métier de carreleur dévalorisé afin de diminuer de façon considérable les salaires de milliers de carreleurs au Luxembourg.

Les revendications patronales visent à diminuer les salaires des carreleurs travaillant à la tâche, qui constituent la majorité des salariés du secteur. Les baisses de salaire sont de l’ordre d’environ 20%. Les représentants des employeurs souhaitent également faire effectuer la pose de carrelage par du personnel n’ayant pas la qualification de carreleur et ouvrent par cette pratique la porte à un dumping salarial au sein des entreprises. Une telle initiative est dangereuse et injuste vu qu’elle crée des inégalités dans l’entreprise et mène à une spirale salariale négative vers le bas.

Revalorisation du métier de carreleur

Les syndicats OGBL et LCGB revendiquent une revalorisation quantitative et qualitative du métier de carreleur. Une telle approche mènerait également à une plus grande attractivité pour les jeunes et ceci afin de les intéresser d’entamer les formations de carreleurs.

 

Lors de sa dernière réunion, le comité des carreleurs de l’OGBL a refusé unanimement les revendications patronales et a décidé de lancer une campagne de sensibilisation et de mobilisation afin d’informer tous les salariés du secteur de la situation. Il a également été décidé des démarches à suivre au cas où la fédération patronale s’obstine à vouloir faire régresser les conditions de travail et de rémunération des milliers de salariés du secteur.

Les syndicats OGBL et LCGB font un appel à la responsabilité sociale des patrons carreleurs afin d’arrêter cette politique de dumping salarial et ceci dans le but d’éviter un conflit majeur dans ce secteur.

Communiqué par le Syndicat Bâtiment, artisanat du bâtiment et constructions métalliques de l’OGBL et le LCGB
le 9 mars 2012

Imprimer le communiquéRecommend to a friend

Les commentaires sont fermés.