28 novembre 2017

Application banner – kafkraaft

Plus de pouvoir d’achat maintenant!

banner_pouvoir_d_achat_fr_bleu

Le pays se porte à nouveau très bien.
Mais votre pouvoir d’achat?
L’économie luxembourgeoise est en plein boom. Les profits et bénéfices également! Quant aux finances publiques? Elles sont saines.
Votre pouvoir d’achat, lui, ne peut pas en dire autant.
Votre pouvoir d’achat a grandement souffert en raison de la politique d’austérité mise en œuvre par l’ancien gouvernement après l’éclatement de la crise de 2008. Le «paquet pour l’avenir» («Zukunftspak») décidé ensuite en 2014 par le nouveau et actuel gouvernement a fragilisé encore davantage le pouvoir d’achat.
L’opposition résolue de l’OGBL à l’encontre du «paquet pour l’avenir» a certes permis d’atténuer les mesures d’économie envisagées et a poussé l’actuel gouvernement à changer de trajectoire politique. Mais les pertes subies depuis 2009 n’ont été, grâce à cela et à la réforme fiscale qui a suivi, au mieux, que partiellement compensées.
Aujourd’hui, 16,5% de la population résidente vit en-dessous du seuil de risque de pauvreté! Ceci est indigne dans un pays comme le Luxembourg. Le fossé entre les couches disposant de bas et moyen revenus et les couches aisées continue de se creuser.

L’OGBL appelle le
gouvernement à
renforcer le pouvoir d’achat des ménages

La grande majorité de la population a subi des pertes en pouvoir d’achat qu’il s’agit aujourd’hui de reconquérir. L’OGBL le revendique et nous vous invitons à le soutenir dans sa démarche.
L’Etat luxembourgeois dispose des marges de manœuvre financières nécessaires pour mettre en œuvre les politiques sociales qui s’imposent.
S’il fallait pour s’en convaincre, ne serait-ce qu’un exemple, songeons simplement au déchet fiscal scandaleux que représentent les 180 millions d’euros de recettes auxquelles l’Etat renonce chaque année en refusant d’imposer davantage les «stock-options» dont profitent grassement, seuls, quelques-uns.
L’OGBL appelle le gouvernement, au cours des 12 derniers mois de son mandat, à exploiter pleinement les marges de manœuvre financières existantes pour renforcer le pouvoir d’achat des ménages. Pas dans un an, pas après les prochaines élections, mais maintenant!

Les commentaires sont fermés.